Mali : Mohamed Salia Sokona, président de la Commission dialogue et réconciliation

Mohamed Salia Sokona, ancien ministre, va présider la Commission dialogue et réconciliation. Nommé samedi par le président de la République de la transition Dioncounda Traoré, M. Sokona sera assisté de Mme Traoré Oumou Touré qui va occuper le poste de vice-présidente de cette organisation, et de Méti Ag Mohamed Rhissa nommé pour sa part deuxième vice-président de cette structure dont l’objectif premier est de réconcilier les Maliens.

(De notre correspondant à Bamako)

C’est un homme consensuel et jouissant d’une bonne réputation qui vient d’être nommé à la tête de la Commission dialogue et réconciliation. Mohamed Salia Sokona est un ancien ministre de la Défense et ancien ambassadeur du Mali sous le magistère du président Konaré. Dans sa tâche, M. Sokona pourra compter sur l’expérience et la capacité de mobilisation de Traoré Oumou Touré. Elle dirige la Coordination des organisations féminines (Cafo), principale structure regroupant les femmes du Mali.

L’autre soutien du tout nouveau de la Commission dialogue et réconciliation est Méti ag-Mohamed Rhissa, un Touareg originaire de la région de Kidal. La nomination du lieutenant-colonel de la douane malienne est perçue comme un clin d’œil à la communauté touarègue dont une partie s’est soulevée contre le pouvoir central de Bamako.

Ces trois personnalités auront la lourde responsabilité de réconcilier les Maliens déchirés par un conflit. Une réconciliation qui passe par le dialogue et le pardon. Pour ce faire Mohamed Salia Sokona et ses deux vice-présidents seront aidés dans leur fonction mutuelle par 30 autres membres de cette structure en charge de la réconciliation des enfants du Mali. Des membres dont la nomination est prévue pour cette semaine.