Mali : malgré la crise sanitaire, la lutte contre le terrorisme continue

Les Forces armées maliennes

Malgré la pandémie de Coronavirus qui cristallise actuellement l’attention mondiale, la lutte contre le terrorisme n’est pas reléguée au second plan. Pour preuve, les USA offrent désormais du kérosène pour les différentes opérations militaires dans le cadre du G5 Sahel, notamment au Mali où le terrorisme fait rage avec des attaques récurrentes.

Les États-Unis prouvent encore une fois leur engagement dans la lutte contre le terrorisme. le pays de Donald Trump est convaincu que les différentes opérations militaires dans le contexte du G5 Sahel doivent être couronnées de succès. C’est fort de cette conviction que Denis B Hankins, Ambassadeur des Etats Unis au Mali, et le général de division Ibrahim Dahirou Dembélé, ministre malien de la Défense et des Anciens Combattants, ont procédé, le 9 avril 2020, à la signature d’un mémorandum d’entente.

Une précieuse contribution

A travers ce memorandum l’octroi d’une quantité importante de carburant au Mali. Ce don en carburant des USA est composé de 82 000 litres de Jet-A1 et 8 400 litres d’Avgas destinés aux différentes opérations aériennes. Un geste qui ne fait que renforcer un peu plus les liens de coopération entre les deux pays. Par ailleurs, le Mali et les USA réaffirment ainsi leur ferme volonté de ne pas laisser de répit aux terroristes. Le général de division Dahirou Dembélé a saisi l’occasion pour réaffirmer la reconnaissance de l’Etat malien aux USA pour tous les efforts consentis en faveur des FAMa dans les différents secteurs concernés par la coopération militaire.

Ce don vient à point nommé, car il permettra de renforcer la sécurité dan cette zone du Sahel où les attaques terroristes sont récurrentes. on se rappelle qu’en mars, une attaque à Tarkint, la plus meurtrière depuis le début de l’année, avait entraîné la mort d’une trentaine de soldats maliens. Début avril, les FAMa avaient par ailleurs été attaquées à Bamba. Cette fois-là, 25 d’entre eux avaient péris. Le Mali pourra donc continuer la lutte contre le terrorisme, en plus de celle en cours contre le Coronavirus.