Mali : les rebelles touaregs relâchent les militaires

C’est la Libye, à la demande du chef rebelle touareg Ibrahim Ag Bahanga, qui a œuvré mardi soir pour la libération des 44 militaires maliens, relate RFI. En échange l’armée du Mali a libéré les touaregs qu’elle avait fait prisonniers, mais leur nombre n’est pas précisé. Les militaires qui ont passé la nuit à Kidal, au nord-est du pays, ont reconnu avoir été bien traités durant leur détention. Cette libération présage d’un retour au dialogue entre le président malien, Amadou Toumani Touré, et les touaregs.