Mali : les FAMa gratifiées d’un nouveau centre de formation équipé pour munitions

Les Forces armées maliennes

La Direction du matériel des hydrocarbures et des transports des Armées (DMHTA) a reçu le jeudi 23 avril dernier à Kati, un centre de formation équipé pour munitions. Le but visé par les donateurs  est de consolider la capacité de l’Armée malienne au déminage. Les détails.

L’ouverture de ce nouveau centre prend en compte tous les services enclins à utiliser des armes. Le général de brigade Moustapha Drabo, Directeur dudit service, a présidé la cérémonie d’inauguration des locaux. Le bâtiment est composé d’une douzaine de salles dont entre autres, une soute à munition, un magasin d’armement, un atelier de maintenance. L’un des nombreux objectifs de ce centre est de satisfaire le manque de formation du personnel militaire et paramilitaire dans le domaine spécifique des munitions.

Renforcer les capacités du personnel chargé d’entretenir les munitions

Les terroristes, que ce soit au Mali ou dans le reste du monde, fabriquent des engins explosifs pour causer des morts. C’est pour leur barrer la route que le Service de lutte anti-mines des Nations Unies (UNMAS) a procédé à la donation de centre à la DMHTA. Pour le Directeur du matériel des hydrocarbures et des transports des Armées, ce centre permettra au personnel en charge de l’entretien des munitions, de renforcer ses capacités.

De plus en plus de morts dans les attaques terroristes au Mali sont la conséquence des Engins Explosifs Improvisés (EEI). Le 20 avril dernier, 12 personnes ont péri suite à la collision d’un blindé des FAMa avec un engin explosif improvisé. Le 29 mars 2020, Hama Sankaré, musicien et chanteur proche du regretté Ali Farka Touré perdait également la vie à cause de ces explosifs.  Ce nouveau centre permettra donc de réduire de manière significative, de tels évènements.