Mali : le yo-yo de Moussa Maréga et Yves Bissouma

Moussa Maréga
Moussa Maréga

Les Aigles du Mali affronteront le Rwanda et l’Ouganda, au mois de septembre prochain, dans le cadre des deux premières journées des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022. Si plusieurs binationaux ont décidé de rejoindre les rangs de l’équipe entraîné par Mohamed Magassouba, à l’image de Lassine Sinayoko (Auxerre), Mahamé Siby (Strasbourg) ou encore du gardien de but Ismaël Diawara (Malmö), deux cadres manqueront à nouveau à l’appel. En effet, Moussa Maréga et Yves Bissouma continuent leur yo-yo.

Y a-t-il un malaise entre le staff technique des Aigles et deux de leurs cadres, notamment Moussa Maréga et Yves Bissouma ? C’est la question que le public malien se pose depuis belle lurette, puisque les deux joueurs ont plusieurs fois été convoqués par le sélectionneur Mohamed Magassouba, mais ont toujours trouvé des excuses pour ne pas répondre à l’appel. Mais, au mois de juin dernier, Yves Bissouma avait demandé à rencontrer le staff technique pour qu’ensemble, ils puisent mettre les points sur les « i ». Ce qui sous-entend que le joueur de Brighton reprocherait quelque chose à ses dirigeants.

Yves Bissouma qui n’a pas disputé de match avec les Aigles du Mali depuis le 11 novembre 2017 face au Gabon (0-0), lors de la 6ème et dernière journée de la Coupe du monde 2018, aurait posé des conditions pour revenir en sélection. Des conditions qui n’ont certainement pas été prises en compte par le staff technique, qui veut mettre tous les joueurs au même pied d’égalité. Ainsi, même si le public malien réclame fortement Bissouma, le joueur ne sera pas encore avec le Mali lors des prochaines encontre face au Rwanda et l’Ouganda, au mois de septembre, dans le cadre des deux premières journées des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022.

D’ailleurs, Yves Bissouma n’est pas le seul à bouder la sélection nationale du Mali, puisque l’attaquant Moussa Maréga, qui vient de poser ses valises dans le club saoudien d’Al Hilal, ne répond plus à la sirène du sélectionneur Mohamed Magassouba, depuis la dernière CAN en 2019 en Égypte. Selon certaines sources, l’ancien joueur du FC Porto ne reproche rien au staff technique, mais en aurait « marre des insultes et des critiques » des supporters pour son inefficacité devant les buts adverses. En 24 sélections depuis 2015, Moussa Maréga n’a marqué que 3 buts.

En revanche, plusieurs binationaux feront certainement leurs grands débuts avec le Mali, lors de ces rencontres face au Rwanda et l’Ouganda, à l’image de l’attaquant Lassine Sinayoko (21 ans, Auxerre), du défenseur central Mahamé Siby (25 ans, Strasbourg) ou encore du gardien de but Ismaël Diawara (26 ans). Ce dénier vient de s’engager en faveur du club suédois de Malmö IF, qui est en ballottage favorable pour se qualifier en phase de poules de la Ligue des champions européennes, après sa victoire au match aller des barrages devant les Bulgares de Ludogorets (2-0).