Mali: le MNLA promet de libérer des lieux stratégiques à Kidal


Lecture 1 min.
MNLA
MNLA

Le Mouvement national de libération de l’Azawad a annoncé, en accord avec le Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA) et le Mouvement arabe de l’Azawad (MAA), qu’il allait libérer le gouvernorat et les locaux de la radiotélévision nationale, le 14 novembre. Les autorités maliennes disent attendre des actes concrets.

Le Mouvement national de libération de L’Azawad (MNLA) a pris position en ville et tient deux lieux stratégiques du pouvoir : le gouvernorat et les locaux de la radiotélévision nationale. Selon RFI, Le mouvement armé a annoncé, en accord avec le Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA) et le Mouvement arabe de l’Azawad (MAA), qu’il allait quitter les lieux le 14 novembre.

Pour autant, les autorités maliennes restent prudentes et disent attendre des actes concrets. Toujours selon RFI, depuis le palais de Koulouba, le Président malien Ibrahima Boubacar Keïta « attend que la décision soit suivi d’actes concrets », a indiqué à RFI un proche du président de la République. « Nous verrons bien, le 14, si le MNLA respecte ses déclarations », ajoute le ministre de la réconciliation, Cheick Oumar Diarra. Les mouvements du nord Mali reconnaissent que les pressions ont été fortes depuis la signature des accords de Ouagadougou. « Toute la communauté internationale nous a poussés pour libérer le gouvernorat et la radio nationale », reconnait un cadre du MNLA.

Selon RFI, le MNLA a décidé de procéder à la remise officielle en présence des responsables de la MINUSMA. Mossa ag Attaher, le porte-parole du MNLA, confirme que la date de cette remise du gouvernorat et du local de la radiotélévision à Kidal aura lieu le 14 novembre.

Avatar photo
Je suis passionné de l’actualité autour des pays d’Afrique du Nord ainsi que leurs relations avec des États de l’Union Européenne.
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter