Mali : le MNLA accuse le gouvernement de violer les accords de Ouagadougou

Suite aux affrontements qui se sont déroulés mercredi entre les rebelles du Mouvement national de l’Azawad (MNLA) et des soldats maliens, dans la zone de Foïta, dans le nord-ouest du pays, le MNLA a accusé le gouvernement de violer les accords de Ouagadougou. La rébellion menace également « d’anéantir » l’armée malienne. De son côté, Bamako tente de tempérer la situation. La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), elle, estime que la rébellion va beaucoup trop loin dans ses propos, menaçant les accords de Ouagadougou censés régler la crise entre les deux parties.