Mali : le gouvernement prêt à signer l’accord avec le MNLA

Depuis samedi dernier, le président burkinabé Blaise Compaoré fait office de médiateur entre les autorités maliennes et les deux groupes armés présents à Kidal, à savoir le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et le Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA). Le gouvernement malien a déclaré mardi à l’AFP être prêt à signer ce mercredi l’accord chapeauté par le médiateur de la sous-région « si l’autre partie (le MNLA) prend en compte quelques amendements, qui ne sont d’ailleurs pas de nature à dénaturer le texte initial ». Le MNLA et le HCUA sont également prêts à signer le pacte de paix si l’armée malienne s’engage à mettre fin aux bavures et aux exactions perpétrées contre les populations touaregs et arabes, rapporte LeParisien.fr.