Mali : le gouvernement et les touaregs signent la fin des hostilités

Une délégation gouvernementale malienne a rencontré, lundi à Alger, des émissaires de l’Alliance démocratique, représentant les principaux groupes de rebelles touaregs. Ils sont parvenus à un accord prévoyant la fin des hostilités afin de favoriser le processus de paix dans la région du Kidal, au Nord-est du pays, où les violences et les enlèvements se sont multipliés ces derniers mois, rappelle l’Express. Le texte, rédigé grâce à la médiation de l’ambassadeur d’Algérie au Mali, prévoit une libération bilatérale des otages, ainsi qu’un plan d’allègement de la présence militaire dans la zone.