Mali : le délestage à son apogée en pleine canicule

Bamako et de nombreuses villes à l’intérieur du Mali sont en proie au délestage, depuis quelques jours. EDM, l’entreprise en charge de l’énergie, déploie les moyens nécessaires pour solutionner cette situation.

Les Maliens vivent différemment la période de canicule que connait actuellement le pays. Les plus nantis peuvent compter sur leurs groupes électrogènes, qui tournent à plein régime pour fournir l’électricité, denrée rare actuellement dans le pays. A l’opposé, les plus défavorisés ne peuvent que se rabattre sur des lampes torche ou bougies pour s’éclairer. Face à la demande de plus en plus croissante en électricité, Boubacar Keita, directeur général de la société Energie du Mali (EDM) a fait savoir la raison pour laquelle l’entreprise a du mal à répondre favorablement : « L’offre d’électricité ne permet, en cette période de canicule, de satisfaire la demande. C’est un problème structurel auquel sont venus s’ajouter, malheureusement, plusieurs incidents récemment ».

D’importants efforts déployés

Pour que les Maliens puissent à nouveau bénéficier de l’énergie électrique, il faudrait injecter quelque 4,5 milliards d’euros dans le plan de redressement de EDM. Ces investissements permettraient de redonner un nouveau souffle à la compagnie, répondre aux attentes des clients et équilibrer les finances. Malgré les inquiétudes des uns et des autres, le directeur général de la société EDM se veut rassurant.

« Nous sommes en train de renforcer l’offre, d’une part par la restauration des groupes à l’arrêt, d’autre part, par l’acquisition de puissance supplémentaire. Deuxièmement, nous avons réhabilité les tronçons endommagés du réseau de distribution avec notre personnel qui travaille d’arrache-pied, nuit et jour, y compris dans cette période délicate de pandémie », a-t-il déclaré. Toute l’équipe de la société est donc à pied d’œuvre pour que la situation retourne, dans les meilleurs délais, à la normale.

Il faut dire que le peuple malien, déjà habitué à être sans électricité, vit particulièrement mal cette période. En effet, la population a pour habitude de sortir prendre l’air pendant la canicule. Cette année par contre, la chose s’avère impossible à cause du couvre-feu en vigueur pour contrer la pandémie du Coronavirus. Les voix s’élèvent donc et nombreuses sont les personnes qui souhaitent voir débarquer un prestataire privé pour concurrencer EDM.