Mali : le chef d’Ansar Dine, Iyad Ag Ghali, menace la France dans une vidéo

Le chef d’Ansar Dine a resurgi dans une vidéo publiée le 5 août sur You Tube par al-Andalus, la chaîne d’AQMI, dans laquelle Iyad Ag Ghali menace la France qu’il accuse de piller les richesses au Mali : or, cuivre et uranium.

On le croyait mort, ou caché en Algérie. Le leader du groupe djihadiste Ansar Dine a refait surface après plusieurs mois de silence. Dans une vidéo mise en ligne le 5 août sur You Tube par al-Andalus, la chaîne d’AQMI, Iyad Ag Ghali menace la France. Les actions d’Ansar Dine, entre autres, dans le nord du Mali avaient provoqué l’intervention Serval, en janvier 2013.

Dans cette vidéo, Iyad Ag Ghali, à l’origine de l’attaque sur la ville de Konna, dans le nord du Mali, en janvier 2013, marque le renouveau de son mouvement. Sans faire à aucun moment référence à Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), le djihadiste indique vouloir se « débarrasser des croisés, la France en tête ». Il affirme qu’une fatwa a été lancée, obligeant à lutter contre la France et ses alliés. En outre, Paris est accusée de coloniser à nouveau la région et de piller les richesses au Mali : or, cuivre et uranium.

Sans toutefois donner de précisions, Iyad Ag Ghali, affirme que son groupe est l’auteur de tirs de roquettes et d’attaques de kamikazes contre les soldats de Serval. « Voilà ce que nous allons faire, explique-t-il. Notre objectif, c’est de mettre en place la charia dans la région ».

Le chef d’Ansar Dine conclut en saluant tous ses « frères du djihad » au Nigeria, en République centrafricaine, mais aussi en Egypte, au Pakistan et en Afghanistan.