Mali : la reconstruction de l’armée prendra du temps, selon un général français

La reconstruction de l’armée malienne ne sera pas une mince affaire, selon le général français François Lecointre, commandant de la mission européenne chargé de la formation de l’armée malienne, lors d’une conférence de presse mercredi à Bruxelles, où il a rencontré des ambassadeurs et des responsables de l’Union européenne. Selon lui, il faudrait au moins un an de plus pour mener cette tâche à bien. D’ici mars 2014, il est prévu de former quatre bataillons de l’armée malienne, de 700 hommes chacun. « Je pense qu’il est clair que nous ne devrions pas nous limiter à entraîner la moitié de l’armée malienne. Il faut aussi former l’autre moitié – pas quatre bataillons, qui représentent aujourd’hui la moitié de l’armée malienne, mais plus », a estimé le général français.