Mali : l’Union européenne et l’Algérie sur la même longueur d’ondes

Le ministre algérien des Affaires étrangères Mourad Medelci mise sur une sortie diplomatique de la crise au Nord-Mali. « Après un examen minutieux de la situation prévalant dans ce pays ces dernières semaines, nous sommes arrivés à la conclusion qu’il existe de fortes chances de trouver une solution politique à cette crise », a-t-il déclaré lundi lors d’une conférence de presse commune avec ses homologues de l’Union du Maghreb Arabe (UMA), à l’issue d’une réunion sur la sécurité dans cette région. Tout porte à croire que l’Union européenne (UE) partage l’analyse algérienne. « Les approches de l’Union européenne et de l’Algérie convergent dans la recherche d’une solution à la crise au Mali », a affirmé le coordonnateur de l’UE pour la lutte contre le terrorisme, Gilles de Kerkove, à l’issue d’un entretien, mardi, avec le ministre algérien Abdelkader Messahel. Pour rappel, les islamistes contrôlent toujours les villes de Gao et Tombouctou du Nord-Mali.