Mali : l’ONU s’inquiète des arrestations

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a exprimé mercredi sa préoccupation face à la nouvelle vague d’arrestations de responsables publics de haut rang au Mali alors que de nombreux efforts sont en cours pour aider le pays à relever les différents défis auxquels il est confronté. « Le Secrétaire général appelle à la libération immédiate de toutes les personnes détenues et demande à la junte de s’abstenir de toute autre action susceptible de compromettre le retour effectif à l’ordre constitutionnel dans le pays », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse : « Ces arrestations vont à l’encontre de récents développements encourageants qui constituent des pas importants vers le retour complet de l’ordre constitutionnel tels la nomination de M. Dioncounda Traoré en tant que Président par intérim du Mali et sa décision de désigner M. Cheick Modibo Diarra comme Premier ministre de transition », a-t-il ajouté. « Le Secrétaire général appelle la junte militaire à conclure rapidement le transfert total du pouvoir aux autorités civiles ».