Mali : l’armée française à la traque aux djihadistes

L’armée française déployée au Mali n’observe pas de répit. Elle traque autant elle est la cible d’attentats suicides. Ce mardi, les militaires ont dû faire face à un groupe djihadistes très déterminé, ce qui a conduit à un bilan assez lourd.

Le Mali n’est pas une aubaine pour les soldats français. Il y a une semaine, les positions de l’armée française avait fait l’objet d’un attentat suicide qui n’avait cependant pas fait de victime, côté français. Ce mardi encore, les soldats français, dans leur traque aux djihadistes, ont fait face à un groupe très déterminé. Le bilan provisoire faisait état d’au moins 19 morts côté djihadistes.

C’est au cours d’une opération de l’armée française dans la région de Tombouctou, dans le nord du Mali que ces djihadistes ont été abattus. Selon une source militaire française à Bamako, qui s’est confiée à l’AFP, « une opération militaire française est actuellement en cours au nord de Tombouctou. Les troupes françaises font face à un groupe assez déterminé et le bilan pour le moment est de 19 éléments de ce groupe tués (…). Nous avons le contrôle de la situation. La source militaire française a précisé qu’aucune victime n’était à déplorer parmi les soldats français engagés dans cette opération. Cependant, aucune précision sur le groupe djihadiste auquel appartenaient les 19 éléments abattus.

A noter que l’armée française est présente au Mali depuis janvier 2013 et fait face auxx groupes islamistes armés liés à Al Qaïda qui ont occupé le nord du pays. Cette nouvelle intervention française prouve que bien qu’affaiblis, les groupes djihadistes n’ont pas abdiqué.