Mali : l’appel des 33

Voici l’appel lancé par 33 Jeunes Maliens habitant au Mali ou à l’extérieur, ils sont préoccupés par la crise que traverse notre pays et le font savoir :

« Depuis le 17 janvier, des bandits armés alliés aux terroristes d’AQMI ont attaqué des casernes de l’armée Malienne à Ménaka, Léré, Aguelhok…Ces bandits armés ayant combattu en Libye sont venus au Mali avec quantités d’armes, de munitions et d’autres engins de la mort. Ces groupes ont versé le sang Malien pour une cause qu’ils présentent comme juste. Mais dans quelle cause « juste » verse-t-on le sang des militaires et civils de son pays ?

Il y’a quelques jours, des « casseurs » qui se sont joint aux manifestations des femmes & mères de soldats ont saccagé les domiciles et bureaux de certains Maliens de la Communauté Tamashek à Kati dont celle de Madame Zakiyatou Ouallett Halatine, ancienne Ministre de l’Artisanat et du Tourisme qui a servi pendant plusieurs années le Mali en faisant la promotion de notre pays auprès des touristes et en incitant des milliers de personnes à venir visiter ce qu’il a de plus beau a offrir .

Le comportement de ces personnes est au mieux indigne de tout Malien, car il incite à la haine, au pire il donne des arguments aux agissements du MNLA et d’AQMI. Ces derniers cherchent par tous les moyens à diviser une Nation qui a toujours été unie, malgré la pauvreté des citoyens.

Nous Jeunes du Mali, condamnons avec la dernière rigueur les attaques des rebelles contre le Mali ainsi que les massacres perpétrés à Aguelhok contre des Maliens. Nous dénonçons avec la même force les violences faites à Kati contre les membres de la communauté Tamashek, et appelons tout un chacun a placer le Mali au-dessus de toute autre motivation et/ou sentiment.

Nous Jeunes du Mali demandons à la Justice Malienne d’inculper tous les coupables des violences commises à Kati contre des membres de la Communauté Tamashek ainsi contre ceux ayant commis le massacre d’Aguellok.

Nous Jeunes du Mali demandons à tous les Maliens ayant quitté Bamako et Kati de rentrer chez eux, car le Mali est leurs patrie.

Nous Jeunes du Mali demandons à tous les Maliens de s’unir derrière les Institutions Républicaines que l’on a élu en 2007 et qui nous représentent.

Nous Jeunes du Mali félicitons l’Armée Malienne pour avoir repoussé les attaques menés pas les bandits du MNLA contre plusieurs villes déjà … et nous soutenons notre Armée pour toutes les opérations qu’elle met en œuvre pour faire échouer les plans du MNLA.

Vive la République, Vive le Mali »

 Signataires :

1) Abba Cissé, Adema

2) Abibatou Konaré, Adema

3) Abdou Ould Moctar,

4) Abdoulaye Jourdan, RJM,

5) Abdoulaye Sangaré, RJM

6) Alwafi Thiam, Club Modibo Sidibé

7) Badara Alou Diarra, AMEST

8) Bintou Keita, RJM

9) Cheick O. Diallo, Collectif votes ou Tais Toi,

10) Cheick Tidiane Sall, Association des Etudiants Maliens du Maroc

11) Kadidiatou Traoré, RJM,

12) Mossa Ag Boya, RJM,

13) Mahamadou Sidibé, Club Modibo Sidibé

14) Ousmane Coulibaly

15) Ousmane Moussa Sow, RJM

16) Idrissa Soumeylou Boubeye Maiga, Collectif Votes ou Tais Toi,

17) Oumar Bâ, RJM,

18) Ousmane Diane Semega, RJM

19) Mariam Tall, CNID

20) Ousmane Konté, RJM

21) Modibo Tounkara, RPM

22) Abdou Thera, Association Des Jeunes Maliens pour l’intérêt du pays

23) Hamadoun Cissé, URD

24) Fatouma Lansry

25) Souleymane Touré, RJM,

26) Malick Ag Bilal, PDES,

27) Ismael Diakite, SADI,

28) Ramata Toure, RPM

29) Hawa Gakou

30) Kadidiatou Samaké, RJM

31) Mamadou Dacko, Parena

32) Youssouf Fané, Associations des Etudiants Maliens de Tunisie,

33) Moussa Traoré, MPR