Mali: hommage au défunt chef des Ifoghas à Kidal

Le décès du chef des Ifoghas Intalla ag Attaher a suscité une vague d’émotion au Mali, ainsi que dans les pays qui lui sont frontaliers. D’importantes délégations maliennes, nigériennes et mauritaniennes se sont rendus à Kidal pour présenter leurs condoléances.

Kidal a été le théâtre ce dimanche, d’un ballet de délégations. Le gouvernement malien, le Premier ministre nigérien Brigi Rafini, ainsi que des représentants de la MINUSMA et de la Mauritanie sont venus rendre un dernier hommage au [chef traditionnel de la tribu touarègue des Ifoghas, décédé le 18 décembre dernier à l’âge de 87 ans.

Intalla ag Attaher, un symbole pour le Mali

Intall ag Attaher est « un symbole de véritable volonté de dialogue entre tous les fils du pays », précise un conseiller à la présidence. L’ex-chef des Ifoghas avait joué un rôle important pour le pays notamment à Kidal où son rôle de pacifiste dans les conflits n’a pas été négligeable. En effet, député à dans cette ville située au nord du pays depuis 1960, il a durant plusieurs années condamné l’usage de la force par les mouvements indépendantistes ou autonomistes touarègues. Il a notamment été à l’origine de la fin de la rébellion touarègue en 1990, rapporte Maliactu.

Il a été aussi à l’initiative de la création du mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), ce qui lui a valu une vague de critiques, notamment de ceux qui sont hostiles à la scission du pays. Son fils Alghabass Ag Intalla est désormais le nouveau chef des Ifoghas . Il avait été désigné dès 2011, lors d’une grande rencontre des Ifoghas.