Mali : en captivité, Soumaïla Cissé fait signe de vie !

Soumaila Cissé

Le leader de l’opposition malienne, Soumaïla Cissé, qui a été kidnappé à Niafounké, lors des campagnes du 1er tour des élections législative, il y a presque six mois, aurait envoyé des lettres à sa famille, selon la Croix Rouge. C’est un premier contact depuis son enlèvement, dans une région où sévit le terrorisme islamique.

Disparu le 25 mars, dans la région de Tombouctou, dans le cadre des élections législatives, le chef du parti de l’Union pour la République et la Démocratie (URD), Soumaïla Cissé, serait bel et bien vivant. Sa disparition, rapidement décrite par son parti et le gouvernement comme un enlèvement, avait choqué le Mali, où les enlèvements de hauts responsables politiques sont rares.

« L’URD informe l’opinion nationale et internationale que par l’intermédiaire du CICR la famille de l’honorable Soumaïla Cissé a obtenu de lui une lettre prouvant qu’il est en vie. L’URD remercie vivement le CICR qui renforce par son geste l’espoir de le voir revenir très rapidement sain et sauf. Le parti invite encore, une fois de plus, toutes les bonnes volontés à s’investir en vue d’obtenir très prochainement la libération de l’honorable Soumaïla Cissé. L’URD remercie toutes celles et tous ceux, à l’intérieur comme à l’extérieur du Mali, qui sont constamment mobilisés depuis l’enlèvement de l’honorable Soumaïla Cissé. L’URD rappelle son invitation adressée aux membres du Comité National pour le salut du Peuple à faire du dossier de la libération de l’honorable Soumaïla Cissé une priorité. L’URD rappelle enfin que ses militants et sympathisants doivent, en tout lieu et à tout moment, rester mobilisés pour la libération de son Président, l’honorable Soumaïla Cissé », peut-on lire dans le communiqué publié de sa mouvance politique.

Soumaïla Cissé, qui est arrivé à la 2ème place des élections présidentielle de 2018 et réélu député de Niafunké dès le 1er tour des dernières Législatives, est  un « vieux » routier de la politique malienne. Ses débuts en politique remontent vers les années 1990, lorsqu’il était assistant présidentiel, avant d’occuper, pendant sept ans le ministère des Finances sous la présidence d’Alpha Oumar Konaré.

Ingénieur informaticien de formation, Soumaïla Cissé s’était porté candidat au scrutin de 2002, avant de se représenter aux Présidentielles de 2013 et 2018 remportés par Ibrahim Boubacar Keïta «IBK», qui vient juste d’être contraint à la démission par la junte militaire, après plusieurs mois de soulèvement populaire, qui ont fait de nombreuses victimes.