Mali, Effondrement d’un immeuble : ce que l’on sait

Dans la nuit du samedi au dimanche, le troisième et dernier étage en construction d’un immeuble déjà habité s’est effondré vers 4 heures du matin, à Bamako, dans le quartier de Banconi Salemebougou. Ce terrible accident a causé la mort d’une dizaine de personnes.

L’immeuble, dont le dernier étage était en construction, s’est effondré sur le reste du bâtiment qui était déjà habité. Le bilan est de 15 pertes en vie humaine et 26 personnes extraites vivantes, rapporte le ministère de la Sécurité et de la Protection civile malienne. D’après les médias locaux, l’ensemble du bâtiment « s’est écroulé comme un château de sable ».

Des opérations de secours ont eu lieu toute la journée du dimanche et le bilan n’a cessé de s’alourdir.  20 heures (GMT), on comptait en tout 41 personnes secourues, dont 15 décédées, d’après le compte Twitter du ministère. Une enquête a été ouverte au commissariat du 6e arrondissement de Bamako contre le propriétaire de l’immeuble. Selon la même source, une fillette d’environ 4 ans ainsi qu’une dame ont été sorties vivantes des décombres par les secouristes dans le courant de l’après-midi.

Il a été annoncé sur Twitter que les ministres de la Protection civile, ainsi que celui de l’Urbanisme, de la solidarité et de la Lutte contre la pauvreté ont effectué le déplacement sur les lieux pour soutenir les familles éplorées et encourager les secouristes.

Un ancien ministre de la justice, Mamadou Ismaila Konaté, a mis en exergue la corruption au Mali. D’après sa déclaration, le Mali est un pays où l’on « meurt faute de soin dans un hôpital démuni » dans les accidents de la « circulation en raison de l’état de la route » ou encore lorsqu’un « bâtiment mal construit s’écroule » alors que « les gens s’enrichissent frauduleusement ».