Mali: Belmokhtar revendique l’attentat qui a entraîné la mort du soldat français

Le groupe djihadiste Al-Mourabitoune avec à sa tête Mokhtar Belmokhtar a revendiqué mercredi soir l’attentat-suicide à la voiture piégée qui a coûté la vie à un soldat français dans la région de Gao au nord du Mali lundi dernier, rapporte l’AFP. Le porte-parole du groupe djihadiste, Abou Aassim El-Mouhajir a transmis le message auprès de l’agence de presse privée mauritanienne Alakhbar mercredi soir: «un djihadiste de notre groupe a réussi à faire exploser son véhicule piégé contre une unité des forces d’invasion dans la région d’Al-Moustarat», qui a entraîné la mort de l’adjudant-chef Dejvid Nikolic, âgé de 45 ans, membre du 1er régiment étranger de Génie de Laudun-l’Ardoise (Gard).