Mali : au moins deux morts dans l’attaque d’un convoi de la MINUSMA

L’attaque d’un convoi de fournisseurs de la MINUSMA dans le nord du Mali, près de Gao, a fait au moins deux morts et un blessé.

L’annonce a été faite ce samedi par la MINUSMA. L’attaque d’un convoi de fournisseurs de la MINUSMA dans le nord du Mali, près de Gao, a fait au moins deux morts et un blessé. Les victimes sont des civils, selon la mission des Nations Unies.

Selon la force des Nations Unies, deux personnes ont été tuées et une blessée par balle près de Gao, dans le nord du Mali, dans l’attaque d’un convoi de fournisseurs civils de la Mission de l’ONU au Mali. Précisant que deux assaillants ont stoppé le convoi à 15 km de Gao, puis ils ont froidement abattu deux des chauffeurs.

La MINUSMA a ajouté que l’assaut a également fait un blessé par balle vendredi vers 19 heures (GMT et locales), précisant que les assaillants ont ensuite mis le feu aux camions tandis que les autres membres du convoi ont réussi à prendre la fuite.

Selon François Rihouay, le correspondant de France 24 à Bamako, qui reprend des informations de la MINUSMA, cette attaque visait la force des Nations Unies et ceux qui, parmi les civils, ont choisi de travailler avec elle. L’ONU a fermement condamné cette nouvelle attaque, expliquant qu’elle avait touché des civils innocents.

Elle a promis de mettre tout en œuvre pour que les responsables de cette attaque, survenue après un attentat-suicide qui a visé, mercredi, une base de l’ONU également près de Gao, tuant deux civils et blessant neuf soldats nigériens, soient appréhendés, traduits en justice et qu’ils répondent de leurs actes.