Mali : attaque contre un hôtel à Bamako, un mort

Des hommes armés non identifiés ont attaqué, lundi soir, l’hôtel Nord-Sud à Bamako, où résident des militaires de la mission de formation militaire de l’Union Européenne.

L’hôtel Nord-Sud à Bamako, où résident des militaires de la mission de formation militaire de l’Union Européenne, a fait l’objet d’une attaque perpétrée par des hommes armés, lundi soir. Cet établissement sert de quartier général à la mission de formation de l’Union Européenne. Les assaillants, qui n’ont pas fait de victimes, ont été repoussés. L’un d’entre eux a été tué et deux suspects ont été interpellés.

Des tirs, suivis d’échanges d’armes automatiques, ont éclaté en début de soirée dans le quartier ACI 2000, secteur huppé de Bamako. « Les assaillants ont essayé de forcer l’entrée et les gardes postés à l’entrée ont ouvert le feu. Un assaillant a été tué. La fusillade s’est poursuivie pendant plusieurs minutes », a rapporté un témoin. Une source militaire malienne sur place a indiqué que « les opérations de ratissage» se sont poursuivies dans la soirée. Selon le ministre malien de la Sécurité, Salif Traoré, deux suspects ont par ailleurs été interpellés et sont actuellement interrogés, ajoutant que « les assaillants seraient entre deux ou trois ».

La mission de formation militaire de l’UE au Mali, qui compte près de 600 membres chargés d’entraîner les forces de sécurité maliennes, a confirmé que son quartier général avait été attaqué. Par contre, un membre des forces de sécurité maliennes a été légèrement blessé, selon le ministère. Selon des témoins, les tirs entendus dans la soirée se seraient tus peu avant 20 heures. Le quartier a été bouclé et trois véhicules blindés de la Mission de l’ONU dans le pays (MINUSMA) ainsi que quatre de l’armée malienne sont arrivés sur les lieux.

En novembre dernier, l’hôtel Radisson Blu à Bamako , situé dans ce même quartier de la capitale malienne, a été attaqué par des hommes armés qui ont pris en otages clients et employés. Cette attaque avait fait une vingtaine de morts.