Mali : arrestation de 15 terroristes présumés près de la frontière ivoirienne

Quinze terroristes ont été arrêtés par l’armée malienne lors d’opérations près de la frontière ivoirienne, au sud pays, a annoncé ce mardi soir des sources militaires maliennes.

La traque contre les terroristes continue au Mali. L’armée multiplie les opérations au sud du pays, près de la frontière ivoirienne. Ce mardi soir, au moins quinze terroristes ont été arrêtés par l’armée lors d’une opération. Par ailleurs, deux camps ont été démantelés selon des sources militaires maliennes. Selon un officier de l’armée, « nous avons au cours de nouvelles opérations militaires sur le terrain, arrêté quinze nouveaux terroristes et détruit un nouveau sanctuaire qu’ils occupaient dans la région de Sikasso, à la frontière avec la Côte d’Ivoire ».

Parmi les interpellés figure un prédicateur ivoirien qui serait venu au Mali dans le but de construire une mosquée dans un village où il régnait en maître. En outre, un second sanctuaire aurait été détruit dans la localité de Fakola où des armes, explosifs et motos ont été saisis. Une opération qui fait suite à celle menée la semaine par l’armée qui a permis de tuer plusieurs terroristes et de détruire leur camp dans la forêt de Sama.

En dépit du succès de ces dernières opérations, l’armée reste vigilante et continuera de déployer ses forces dans la région car la menace terroriste existe toujours. Depuis juin dernier, les attaques au sud du pays près des frontières ivoiriennes et burkinabè se multiplient.

Depuis mars 2012, le nord du Mali est entre les mains de groupes terrorises liés à Al-Qaïda. Depuis janvier 2013, une intervention militaire internationale appelée opération Serval qui depuis août 2014 se prénomme opération Barkhane, lutte contre les terroristes présents dans cette région. Toutefois, plusieurs zones du Mali restent sous le contrôle des djihadistes.

Lire aussi :

 Mali : arrestation de 15 terroristes présumés près de la frontière ivoirienne