Mali : Ansar Dine revendique l’attaque meurtrière contre l’ONU

Le groupe djihadiste Ansar Dine a revendiqué l’attaque meurtrière contre l’ONU, à Kidal, au Mali et qui a coûté la vie à trois personnes.

L’attentat contre la base de l’ONU a un auteur. Ansar Dine a revendiqué l’attaque contre un camp de la Mission de l’ONU au Mali (MINUSMA) à Kidal (nord-est) qui a fait trois morts, ce samedi 28 novembre 2015. Deux soldats guinéens de l’ONU et un civil ont été tués dans cette attaque à la roquette.

« Nous revendiquons, au nom de tous les moujahidines, l’attaque contre le camp de Kidal. C’est une réponse à la violation de nos terres par les ennemis de l’islam », a déclaré Hamadou Ag Khallini, un responsable d’Ansar Dine, dirigé par l’ex-chef rebelle touareg malien Iyad Ag Ghaly. Deux soldats guinéens de l’ONU et un civil ont péri dans cette attaque à la roquette et quatorze personnes blessées.

Le nord du Mali était tombé, en mars-avril 2012, sous la coupe de groupes djihadistes liés à Al-Qaïda après la déroute de l’armée. Les djihadistes ont été chassés à la suite du lancement, en janvier 2013, de l’opération Serval, à l’initiative de la France. Cette opération qui ne couvrait que le Mali, a été remplacé par Barkhane, qui, elle, couvre tout le Sahel qui est sous la menace terroriste.

L’assaut contre la base de l’ONU intervient une semaine après l’attaque de l’hôtel Radisson, perpétrée le 20 novembre 2015, faisant 22 morts. L’attentat a été revendiqué le jour même par le groupe djihadiste de l’Algérien Mokhtar Belmokhtar, Al-Mourabitoune. Par la suite, c’est le groupe djihadiste, le Front de libération du Macina (FLM), qui a à son tour revendiqué l’attentat avec la collaboration d’Ansar Dine.