Mali : 54 morts dans une attaque terroriste contre une base militaire

Illustration

Au Mali, une attaque « terroriste » contre une base militaire, menée ce vendredi 1er novembre 2019, a fait au moins cinquante quatre morts.

L’armée malienne a subi, ce vendredi, une « attaque terroriste » et ce qui s’en est suivi est un véritable carnage. D’après les informations divulguées par le ministre malien de la Communication, Yaya Sangaré, le bilan provisoire s’élève à 53 soldats t un civil tués, lors de l’attaque contre un camp militaire à Indelimane, près de la frontière avec le Niger.

Pour le moment, aucune revendication n’a été faite, mais « des renforts ont été dépêchés pour sécuriser la zone et traquer les assaillants », selon le gouverneur. Il a également fait état de « dix rescapés » et de « dégâts matériels importants ».

Depuis mars-avril 2012, le Nord du Mali est tombé aux mains de groupes terroristes liés à Al-Qaïda qui sèment la violence partout sur leur passage. Malgré la présence des militaires français dans cette zone, les attaques continuent et vont même jusqu’à se propager dans le centre du pays, au Burkina Faso et au Niger.