Malawi : après les inondations, la famine menace la population

Les Malawites ont du faire face, depuis samedi, à de fortes pluies qui ont causé la mort de près de 200 personnes et fait au moins 100 000 sans-abris. Après avoir fait face à ces inondations meurtrières, ces populations sont désormais confrontées à la famine.

La population du Malawi a, depuis trois jours, les pieds dans l’eau. Et pour cause, une importante inondation a ravagé le pays. Plusieurs rescapés de l’inondation, qui ont tout perdu, doivent désormais faire face à une famine qui ravage le pays, conséquence des fortes pluies. L’aide humanitaire peine à se frayer un chemin, les rescapés n’ont pas d’autre choix que prendre leur mal en patience

Une aide alimentaire insuffisante

Les secours peinent à se frayer un chemin, ce qui retarde les hélicoptères militaires livrant des couvertures et 80 sacs de farine, selon l’AFP. Néanmoins, cette ration correspond tout juste à un repas par famille. Ce qui est trop peu pour nourrir tous les rescapés, en dépit d’une cargaison de farine de maïs qui est la base de l’alimentation locale. Pour le responsable du comité de protection civile, Modesta Basikolo, « les gens survivent à peine, c’est dur ici ». Il s’interroge sur la réaction tardive du gouvernement et des ONG face à la situation, ainsi que sur les capacités de ravitaillement en nourriture des hélicoptères.

Le district de Nsanje, au nord, a été particulièrement touché par les inondations. Certains habitants, comme le cultivateur Matemba Bauleni, préconisent des mesures urgentes : « nous supplions le gouvernement de traiter ça comme une urgence, nous n’avons pas mangé depuis plusieurs jours, depuis qu’on a été sauvés », martèle-t-il. Dans ce district, de par les conséquences des inondations, les camions acheminant les aides alimentaires ne peuvent circuler. Par ailleurs, plus aucun ustensile de cuisine et outils de cuisson n’est disponible dans le district.

Hormis le manque de nourriture, l’absence d’eau propre inquiète Médecins sans frontière qui craint l’apparition de maladies résultant des inondations.