Mahrez met l’Algérie sur liste rouge, le Maroc nouveau temple du football africain

Riyad Mahrezn international algérien
L'international algérien Riyad Mahrez

Les matchs comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde Qatar 2022, dans la zone Afrique, ont permis de lever un coin de voile sur les réelles potentialités du royaume du Maroc. Ce pays d’Afrique du Nord est en effet doté de stades tellement adéquats que tous les pays préfèrent y recevoir leurs invités. Quant aux stades d’Algérie, ils ne séduisent même pas les Algériens.

Au cours de ce mois de novembre qui vient de débuter, quasiment tous les chemins mèneront au royaume du Maroc. Du moins pour le monde du football continental. Pour les besoins des matchs comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde Qatar 2022, dans la zone Afrique, les stades du Maroc sont en effet très sollicités. Beaucoup de pays ont préféré la destination Maroc pour y recevoir leurs hôtes.

Pour la plupart de ces pays qui ont jeté leur dévolu sur les infrastructures marocaines, soit leurs stades sont en réfection, soit ils ne répondent pas aux normes imposées par la FIFA et la CAF. Ce qui fait que depuis la 3ème journée des éliminatoires du Mondial 2022, les stades du royaume sont très sollicités. Et la cadence augmente en novembre. En effet, il y a déjà les matchs du Maroc contre le Soudan et la Guinée, prévus, respectivement, le 12 et le 16 novembre prochains au royaume.

Outre ces deux rencontres des Lions de l’Atlas, deux pays d’Afrique de l’Ouest ont préféré jouer leur rencontre au Maroc, complètement au Nord du continent. En effet, le Burkina Faso reçoit le Niger au Grand stade de Marrakech où la Guinée-Bissau sera reçue par le Soudan. Le Liberia, un autre pays d’Afrique de l’Ouest, a aussi jeté son dévolu sur les stades du Maroc où il accueille le Nigeria et la Centrafrique à Tanger. Ce n’est pas tout, puisque le match Mali / Ouganda aura aussi lieu au Maroc, à Agadir.

Et parmi ces pays qui ont reçu l’onction des instances internationales du football, CAF et FIFA, aucun n’a préféré recevoir ses invités en Algérie. Visiblement, ils ont tenu compte des remarques de l’attaquant international algérien, par ailleurs capitaine des Fennecs, Riyad Mahrez, qui avait pointé du doigt la mauvaise qualité des stades dans son pays. Au point d’inscrire l’Algérie sur la liste rouge des pays où il est déconseillé de recevoir des invités, s’agissant de match de football ?

A lire : Algérie, Mahrez et Slimani vilipendent Tebboune et encensent… Mohammed VI