Mahamat Kaka : « Dès la mort de Kadhafi, le président Deby a sonné l’alarme »


Lecture 2 min.
Le général Mahamat Idriss Déby
Le général Mahamat Idriss Déby

Le Tchad reste sur le qui-vive depuis la disparition du Président maréchal Idriss Déby Itno, il y a quelques semaines, dont les circonstances restent encore floues. Mais, le président du Conseil militaire de transition (CMT), le général Mahamat Idriss Déby, a prévenu que « tout le Sahel est face à son destin et il n’y a pas autre chose à faire que de se défendre de manière ardue contre les forces du mal ».

Prenant la parole devant les soldats du contingent tchadien à Téra au Niger, le général Mahamat Idriss Déby alias « Mahamat Kaka » a confirmé que « le Sahel est un verrou important pour éviter que le terrorisme ne gagne la zone des forêts, et au-delà, car nous ne savons pas où le danger peut s’arrêter ». « La tournure actuelle des événements n’est pas étonnante. Dès la mort du guide libyen Mouammar Kadhafi, le Président Idriss Déby Itno a sonné l’alarme », a-t-il indiqué.

«  Il (Idriss Déby Itno) a dit, de manière claire et intelligible, que la chute du régime de Kadhafi ouvre la voie à l’insécurité et à la déstabilisation du Sahel et de l’Afrique. Mais visiblement, peu de personnes ont cru à cette prédiction. L’histoire n’a pas tardé à lui donner raison au regard de ce que nous vivons depuis plus d’une décennie. C’est bien la crise libyenne qui a été le facteur déclencheur de la déstabilisation généralisée du Sahel. Le Sud de la Libye est, depuis 2011, un lieu de refuge aux djihadistes de tous bords », a révélé le président du CMT, le général Mahamat Idriss Déby.

Pour le nouvel homme fort du Tchad, « toute la communauté internationale doit maintenant se mobiliser dans un ultime élan pour faire face à la grave situation sécuritaire dans le Sahel marquée par l’expansion du terrorisme, le crime organisé et les multiples trafics illicites ». Mais, il a assuré que le Tchad, qui vient de prendre la présidence tournante du G5 Sahel « mettra tout en œuvre pour tenir ses engagements face à cette lutte contre le terrorisme ».

« Le combat à mener est urgent et impérieux, car les groupes terroristes et les réseaux criminels des trafiquants, bien organisés et puissamment armés, menacent dangereusement notre existence dans cet espace du G5 Sahel et l’Afrique », a ajouté le général Mahamat Idriss Déby.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter