Madagascar : une banque génétique pour protéger les espèces en voie de disparition

La Grande Île est réputée pour la richesse de sa biodiversité. La protection de cette biodiversité représente un enjeu majeur du point de vue économique, politique, social et environnemental. Pourtant, Madagascar ne cesse d’enregistrer des pertes dans ce domaine, tous les ans. Conséquence : la Grande Île ne dispose plus que de 4 ans si elle veut sauver ce qui reste de sa riche biodiversité.

Madagascar risque gros, selon les acteurs de la protection de la biodiversité, si aucune action n’est entreprise. Certes, des actions axées sur la conservation de cette biodiversité sont menées, mais pour ces acteurs, cela ne suffit pas, encore faut-il la valoriser. Selon le Professeur Jonah Ratsimbazafy, cette valorisation peut commencer par la mise en place d’une banque génétique pour préserver les espèces endémiques en voie de disparition.

Cette banque prendra la forme d’un musée où on pourrait conserver et observer les espèces endémiques de Madagascar. En mettant en place une telle infrastructure, le pays disposera de tous les patrimoines génétiques de sa riche biodiversité.  Par ailleurs, le professeur a souligné l’importance d’un financement autonome et suffisant destiné à la conservation des richesses naturelles du pays.

Pour ce faire, un fonds pour la conservation doit être disponible. Ce fonds sera alimenté par les divers droits d’entrée dans les parcs, les musées, les réserves naturelles et les aires protégées. Un tel fonds sera également le synonyme de l’engagement de l’Etat dans la protection et la conservation des richesses naturelles du pays.

La Grande Île attire tous les ans des milliers de touristes grâce à sa biodiversité unique, célèbre dans le monde. 5% de la biodiversité mondiale sont présents à Madagascar et 95% des espèces qui s’y trouvent sont endémiques. Tout ceci pour dire que le pays a grandement intérêt à valoriser et à protéger sa biodiversité. La destruction de ce capital naturel mènera inévitablement le pays dans une situation préoccupante.