Madagascar : procès du meurtre des deux Français de Tuléar

Un mois après la lutte meurtrière, à Madagascar, au campus universitaire de Tuléar, la ville fait à nouveau parler d’elle. En effet, ce jeudi, s’ouvre le procès des meurtriers présumés du couple Johanna Delahaye et Gérald Fontaine, tués en avril 2012 à Tuléar.

Après deux reports de leur procès, les meurtriers présumés de Johanna Delahaye et Gérald Fontaine vont enfin comparaître devant la justice malgache. Le procès doit avoir lieu jeudi et vendredi, à Tuléar. Un procès attendu par les familles des victimes, car plusieurs questions demeurent encore sans réponse.

Meurtres prémédités ?

Lors du procès, plusieurs questions vont être mises en avant afin de faire la lumière sur ces meurtres. Les conditions des décès des Français ne sont pas encore connues à ce jour. S’agissait-il d’un meurtre prémédité ou encore les meurtriers présumés sont-ils coupables ? Afin d’éclairer les circonstances du décès des deux Français, dix personnes doivent comparaître à la barre, ainsi que quinze témoins, rapporte RFI. Parmi les suspects, figurent deux menuisiers malgaches qui avaient, dans un premier temps, reconnu leur culpabilité avant de se rétracter. Plusieurs suspects dont des Français risquent de ne pas se présenter à la barre, ce qui pourrait aboutir à un nouveau report.

Gérald Fontaine et Johanna Delahaye, des ressortissants français résidant, depuis 2011, à Madagascar, géraient un restaurant dans la ville de Tuléar, au sud-ouest de l’île. Ils avaient été porté disparus le 12 avril 2012. Johanna Delahaye, alors enceinte de deux mois, avait été retrouvée sans vie, le 16 avril, sur une plage de la ville. Son compagnon a, quant à lui, été retrouvé mort six jours après. Quatre Malgaches, soupçonnés du double meurtre, avaient été placés en garde à vue et présentés à la justice.