Madagascar : lutte meurtrière au campus universitaire de Tuléar

Tuléar est le théâtre d’affrontements, depuis plusieurs jours, entre étudiants et habitants du quartier de Befanamy. Ces affrontements ont atteint leur paroxysme dans la nuit de lundi à mardi avec le décès d’un jeune homme.

Les affrontements qui opposent les étudiants et les habitants à Tuléar ne datent pas d’aujourd’hui. En effet, le campus de la ville est un lieu où a souvent lieu de vives tensions politiques ou sociales. La route menant au campus n’étant pas sécurisée. Néanmoins, le conflit n’avait jamais atteint un tel degré de violence.

Tuléar, théâtre d’affrontements

Les incidents dans cette ville située au sud-ouest du pays durent certes depuis des années, mais ces derniers, la tension était vive aux abords du campus. La semaine dernière, deux étudiants ont été passés à tabac sur le chemin du campus. La situation tourne mal, ce lundi dans la soirée, lorsque 80 personnes s’introduisent dans le campus, armes blanches à la main et ainsi piller une dizaine de chambres. Trois individus ont été blessés. Devant une telle violence, les forces de l’ordre sont intervenues avec des tirs de sommation.

A la suite de l’intervention de la police, le calme semblait de retour. C’est à ce moment-là qu’un jeune homme de 18 ans traversant la rue a été pris à partie par des étudiants qui l’ont poignardé. Il est décédé ce mardi des suites de ses blessures. Le haut commissaire de la police du pays a déclaré que « quinze éléments de la gendarmerie, de l’armée et de la police ont été mobilisés en vue de sécuriser le campus. De l’autre côté, afin de rassurer les villageois, des éléments de patrouille ont été déployés dans la ville »-

Selon la police, le calme est revenu depuis ce mardi, ce qui n’a pas empêché certains étudiants de plier bagages de peur de représailles.