Madagascar : les mutins toujours en place mais isolés

La vingtaine d’officiers en rébellion contre le régime de l’homme fort de Madagascar, Andry Rajoelina, ont affirmé jeudi qu’ils tiendraient bon, en dépit de l’absence de soutien apparent à leur mouvement dans le reste de l’armée. Ils sont actuellement isolés dans une caserne proche de l’aéroport, à une quinzaine de kilomètres de la capitale Antananarivo, plus de 24 heures après avoir annoncé qu’ils «suspendaient toutes les institutions» du pays, affirme LeParisien.
Des discussions ont eu lieu jeudi avec l’armée régulière pour trouver une issue pacifique à la mutinerie, lancée le jour d’un scrutin voulu par le régime en place pour faire adopter une nouvelle Constitution. « Pour l’instant nous n’avons pas l’intention de nous battre entre nous (militaires). Ca passera par des négociations », a déclaré le chef des lutins, le général Rakotonandrasana.