Madagascar : le Premier ministre Kolo Roger entre en fonction

La cérémonie de passation de pouvoir entre Jean Omer Beriziky et son successeur Kolo Roger a eu lieu ce mercredi. Le nouveau Premier ministre entre officiellement en fonction.

Le nouveau Premier ministre malgache, Kolo Roger, est entré officiellement en fonction ce mercredi, à l’issue d’une cérémonie de passation de pouvoir avec son prédécesseur, Jean Omer Beriziky, la capitale malgache. Ce dernier a adressé, depuis le Palais de la Primature de Mahazoarivo, à Antananarivo, la capitale, « ses vœux de réussite » à Kolo Roger « dans la noble tâche qui l’attend ».

« C’est une lourde responsabilité qui m’attend, j’en suis conscient. Les Malgaches attendent des résultats concrets (…) C’est une mission sacrée que j’accomplirai avec courage et humilité », a indiqué pour sa part le nouveau chef du gouvernement. Il a appelé les hommes politiques à arrêter les débats stériles, indiquant que « l’intérêt général de la Nation ne doit pas être qu’un vœu pieux ».

Médecin spécialisé en radiologie, Kolo Roger, originaire de Belo sur Tsiribihina, dans l’ouest, a pour mission de former un gouvernement dans les prochaines 48 heures.

Les postulants se bousculent

La question que se posent désormais les Malgaches est : le Mapar, le groupe politique d’Andry Rajoelina, fera-t-il ou non parti du prochain gouvernement ? Rien n’a encore filtré. Mais une chose certaine, le Mapar, dont est issu le candidat malheureux à la Présidentielle, Jean Louis Robinson, n’a pas été reçu par Kolo Roger. « On attend l’invitation officielle », affirme un responsable du parti. « Sortir un gouvernement sans le Mapar, c’est déclarer la guerre », lance un autre, selon RFI.

En revanche, le nouveau Premier ministre a reçu d’autres représentants politiques ce mardi à l’hôtel Colbert, grand hôtel situé près du Palais présidentiel. Une foule de prétendants à des postes de ministres ou de conseillers se bousculaient ce jour-là dans le hall de l’hôtel, afin d’approcher monsieur Mahonjo, celui qui recevait les dizaines de CV. « Je rassemble les CV, mais ce n’est pas moi qui les traite. Les gens proposent, et puis on verra bien à la fin. Il y a un peu de tout, il y a des politiciens, il y a des individus qui viennent comme ça et qui croient pouvoir prendre part au développement de Madagascar », précise-t-il.

C’est un véritable défi qui attend Kolo Roger. Déclarera-t-il la « guerre » au Mapar en refusant de l’intégrer dans le nouveau cabinet, ou bien composera-t-il avec ses membres ?