Madagascar : Andry Rajoelina investi dans sa fonction présidentielle


Lecture 2 min.
Andry Rajoelina, Président de Madagsacar
Andry Rajoelina, Président de Madagsacar

Ce samedi, le Président réélu de Madagascar, Andry Rajoelina, a été investi. Occasion pour lui de prendre des engagements et d’annoncer ses priorités.

Après sa réélection contestée au premier tour de la Présidentielle, Andry Rajoelina a été installé dans sa fonction, ce samedi, à Antananarivo, la capitale. La cérémonie d’investiture s’est déroulée devant un public de 50 000 personnes réunies à l’intérieur du stade Barea. Parmi les invités de marque, six chefs d’État africains : l’Angolais João Lourenço, le Bissau-guinéen Umaro Sissoco Embaló, le Comorien Azali Assoumani, le Mauricien Prithvirajsing Roopun, le Mozambicain Filipe Nyusi et le Zimbabwéen Emmerson Mnangagwa.

Des défis énormes

« Devant Dieu, le pays et le peuple, je fais le serment de réaliser, suivant les normes en vigueur et dans l’intégrité, les nobles fonctions et la haute responsabilité de président de la République », a déclaré celui qui se succède à lui-même. Dans son allocution, Andry Rajoelina a rappelé quelques-unes de ses priorités. « Mon attachement à Madagascar, terre de mes ancêtres et au peuple malagasy, guidera chacune de mes actions. Je serai un Président encore plus proche du peuple, toujours au chevet des plus démunis. Madagascar est aujourd’hui en chantier, la transformation est en cours, l’émergence est à l’horizon ».

Il rappelle ainsi des actions menées sous son premier mandat. « Nous avons avancé et bâti des infrastructures », en vue de « rattraper les retards de développement accumulés depuis plusieurs décennies », a-t-il précisé. Tout ceci dans un contexte difficile marqué par la pandémie de Covid-19, les catastrophes naturelles comme la sécheresse, les cyclones, etc.. Après la prestation de serment et l’allocution, Andry Rajoelina a passé en revue les troupes, étape essentielle pour affirmer son statut de chef suprême des armées.

Les défis sont immenses dans la Grande île remplie de richesses, mais marquée par une extrême pauvreté de la majorité de sa population. Une population qui manque de tout, même de l’énergie électrique. Tout récemment, le Président réélu est allé distribuer des lampes solaires aux populations des quartiers populaires de la capitale, qui n’ont pas accès à l’électricité.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter