Madagascar : 200 000 personnes menacées de famine, le PAM appelle à l’aide

Alors que plusieurs régions de Madagascar font face à des inondations, le sud du pays lutte contre une sécheresse qui a détruit les récoltes.

Une sécheresse exceptionnelle s’est abattue dans le sud de Madagascar, qui a détruit les récoltes. De ce fait, la nourriture s’est raréfiée, ce qui a ainsi causé le décès de plusieurs Malgaches dont des enfants. En manque de nourriture, au moins 200 000 personnes sont épuisés par la faim.

Appel à l’aide internationale

Le Programme Alimentaire Mondiale(PAM) qui permet à 120 000 personnes de survivre, a lancé un appel à l’aide internationale même s’il n’est pas encore question de famine. Cependant, comme la sécheresse est un phénomène récurrent à Madagascar, un habitant du sud du pays suggérait la mise en place d’un système de drainage de l’eau ainsi qu’un désenclavement de la région. Les bailleurs, qui souhaitaient mettre en place ce système, se sont heurtés au manque de volonté des dirigeants successifs à Madagascar.

Pour la PAM, il s’agit « de difficulté alimentaire aiguë » qui épuisent les habitants de cette région en manque de nourriture. Cette sécheresse qui s’est abattue dans le sud du pays, d’octobre à février, a détruit toutes les cultures. Face à cela, les paysans ainsi que leurs familles ont dû vivre avec leurs réserves de semences et de nourritures. Selon les chiffres communiqués par le gouvernement, entre 200 000 à 350 000 personnes souffrent de la faim.

Face à cette situation, le ministre malgache de l’Agriculture, Roland Ravatomanga, compte mettre en place des aides alimentaires pour les zones touchées par les inondations après avoir mis en place une aide aux victimes des inondations, dans le nord du pays.