Madagascar : 20 000 foyers dans le noir durant le week-end dans la capitale

C’est la saison des pluies sur la Grande-Île. Durant le week-end, la capitale a eu droit à une forte pluie accompagnée de vents violents qui ont eu raison des installations électriques de la JIRAMA, la société en charge de la distribution d’eau et d’électricité du pays. Les dégâts sur le réseau électrique ont plongé plusieurs quartiers de la capitale dans le noir, durant le week-end.

En effet, un des grands pylônes de 180 000 volts de la JIRAMA se trouvant à Behintsy, ainsi que deux autres de 63 000 volts situés à Alasora, sont tombés à cause des vents forts. Par ailleurs, 43 poteaux en bois de basse tension et 6 autres de moyenne tension se sont effondrés. Ces effondrements ont privé des milliers de foyers de plusieurs quartiers de la capitale d’électricité, durant les journées de samedi et de dimanche. La coupure a duré 29 heures. En effet, l’électricité n’a été rétablie que le dimanche à 17 heures, après qu’elle ait été coupée le samedi, à 13 heures.

De nombreuses activités ont été impactées par cette longue coupure de courant. « Toutes mes activités en tant que pâtissière ont été arrêtées parce que les provisions dans le frigo sont pourries à cause de la coupure de courant », s’est plaint Tatiana Rakoto, une pâtissière habitant à Analamahitsy, un quartier de la capitale. Par ailleurs, plongés dans le noir, plusieurs quartiers font face à l’insécurité qui sévit de plus en plus, surtout en ces périodes d’après fêtes.

Selon un responsable de la JIRAMA, le vol des différentes pièces des pylônes est l’un des facteurs qui a fait que ces derniers se soient effondrés. En effets, les pylônes, sans les différents boulons et éléments de fixation, n’ont pas résisté à la violence des vents de samedi dernier.

Dans tous les cas, force est de constater que les infrastructures de la JIRAMA sont vieilles et vétustes et ont besoin d’être remplacées. Rappelons que cette société nationale croule actuellement sous les dettes.