Macron promet l’appui de la France dans la lutte contre le terrorisme au Bénin

Macron et Talon
Emmanuel Macron et Patrice Talon

Après le Cameroun, le chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, a mis le cap sur le Bénin, seconde étape de sa tournée africaine. Ce mercredi, le locataire du Palais de l’Elysée a eu un tête-à-tête avec son homologue béninois, Patrice Talon. Il a promis un soutien logistique de la France au Bénin qui fait face à la menace terroriste.

«Ce que nous voulons faire est de bâtir ensemble, de manière très concrète, la rénovation de la présence française» en Afrique, a indiqué Emmanuel Macron. Le dirigeant français faisait face à la presse, ce mercredi 27 juillet 2022, au Palais La Marina de Cotonou, capitale du Bénin. Emmanuel Macron a évoqué un partenariat avec le Bénin, un «soutien à la formation», à l’équipement. Un «accompagnement», sans oublier «la formation des Forces spéciales», mais aussi les opérations planifiées.

«La France sera toujours aux côtés des autorités béninoises pour faire face à la menace terroriste. Mais elle le sera en répondant aux demandes du Bénin. Nous l’avons toujours fait. Notre appui sera d’abord civil. Il s’inscrira en appui aux stratégies de développement des zones plus vulnérables et des plus exposées aux tentatives d’implantation des groupes terroristes. Et conformément à la réorganisation sécuritaire que nous avons engagée sur le plan de l’ensemble de la région», a ajouté le Président français.

Un propos de Macron à point nommé. «Que la France nous appuie davantage dans nos efforts de lutte contre le terrorisme, l’un des principaux défis !», s’est exclamé Patrice Talon. «Nos hommes ont besoin d’être bien formés ; on a besoin d’armement, d’équipement, de matériel militaire. Nous attendons un effort de votre part», a poursuivi le dirigeant béninois. Talon a en outre déclaré : «nous avons une bonne coopération en matière de renseignements avec la France. Mais on a beau être formé, on a beau été informé, nos militaires ne peuvent rien faire sans l’armement».

Patrice Talon a confié à la presse que «la France a accepté d’accompagner le Bénin dans trois domaines particuliers et nous venons de signer un accord concernant deux de ces domaines», précisant que les domaines autour desquels la France va accompagner le Bénin sont le domaine éducatif, la lutte contre le terrorisme, puis les arts et cultures. S’agissant de la lutte contre le terrorisme, Talon déclare que son pays dispose de moyens financiers, mais reconnait qu’avec les tensions dans le monde, acquérir des équipements comme des drones reste problématique.

«Sur le plan sécuritaire, nous serons au rendez-vous», rassure Emmanuel Macron, qui promet des pickups, du matériel de déminage, des gilets pare-balles, des casques de vision nocturne, qui seront «livrés incessamment» pour mieux faire aider dans la lutte contre le terrorisme dans ce pays frontalier avec le Burkina Faso. Quant aux drones, le dirigeant français précise : «nous allons avancer pour répondre à votre demande». Ce soir, Emmanuel Macron est attendu en Guinée-Bissau où il doit boucler son périple sur le continent.

Lire : Retour sur la visite d’Emmanuel Macron au Cameroun