Macky Sall : « Les opérations de maintien de la paix de l’ONU ont montré leurs limites »


Lecture 2 min.
Macky Sall, lors d'un Forum sur la Paix et la Sécurité
Le Président du Sénégal, Macky Sall

Macky Sall a lancé le 8ème Forum International de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique. Il a saisi l’occasion pour lister les maux du continent. Le Président sénégalais estime que « les opérations de maintien de la paix de l’ONU ont montré leurs limites ».

A Dakar,

« L’Afrique à l’épreuve des chocs exogènes : défis de stabilité et de souverainetés ». Tel est le thème choisi cette année pour le 8ème Sommet qui se tient à Dakar jusqu’à demain mardi. Le Forum est présidé par le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, qui n’a pas caché ses inquiétudes.

« Les changements anticonstitutionnels ne sont pas acceptables »

Prenant la parole, lundi, Macky Sall a cité les maux tels que « l’expansion du terrorisme sur le continent ». Il a en outre déploré « la résurgence des coups d’Etat, l’ingérence politico-militaire étrangère ». « Il faut regarder la réalité en face », a par ailleurs insisté le président en exercice de l’Union Africaine.

Le drame, selon lui, tous ces fléaux sont vécus « sur fond de crise climatique, de crise Covid ». Le dirigeant n’a pas omis de citer « les conséquences de la crise en Ukraine ». Pour le Président sénégalais, « le tableau n’est pas reluisant ». Insistant sur les changements anticonstitutionnels, Macky Sall assène : « ces pratiques ne sont pas acceptables ».

« Nous ne pouvons pas toujours compter sur l’extérieur », estime Macky Sall

« Quelle qu’en soit la forme, elles ne peuvent pas servir de remède à nos maux », estime-t-il. « Au contraire, elles les aggravent et nous retardent sur le chemin du développement », déplore le dirigeant. Macky Sall s’exprimait devant le chef de la diplomatie malienne. Le chef de l’Etat sénégalais ne s’arrête pas là. « Les opérations de maintien de la paix de l’ONU ont montré leurs limites », déplore-t-il.

Lire : Paix et Sécurité en Afrique, les crises au cœur du 8è Forum de Dakar

Macky Sall appelle ainsi à « changer la doctrine ». « Nous ne pouvons pas toujours compter sur l’extérieur », alerte le chef de l’Etat sénégalais. « Il urge de mettre en œuvre la Force Africaine en attente », estime le dirigeant.

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter