Macky Sall encense Erdogan : « L’Afrique a besoin de partenaires comme la Turquie »


Lecture 2 min.
Les Présidents sénégalais et turc, Macky Sall et Recep Tayyip Erdogan
Macky Sall et Recep Tayyip Erdogan

Le Président sénégalais, Macky Sall, en marge du troisième Sommet du partenariat Turquie-Afrique, est revenu sur la coopération économique entre l’Afrique et les autres pays, européens comme asiatiques. Selon le dirigeant, le continent a besoin de ces partenariats.

En marge du troisième Sommet du partenariat Turquie-Afrique, du 16 au 18 décembre, à Istanbul, le chef de l’État sénégalais, Macky Sall, abordant les relations entre la Turquie et l’Afrique, insiste qu’il s’agit d’un partenariat gagnant-gagnant très efficace, avec d’importants progrès enregistrés. Le dirigeant a évoqué un partenariat basé sur l’égalité et le respect mutuel.

« La Turquie et l’Afrique développent un partenariat gagnant-gagnant très efficace, basé sur l’égalité et le respect mutuel. Et ça, c’est très important pour les Africains. Donc, au total, ça a été vraiment un sommet très réussi. Tous les chefs d’État l’ont apprécié », a indiqué Macky Sall, ajoutant que le Sénégal et la Turquie entretiennent des relations basées sur l’amitié, le partenariat et la coopération.

Félicitant le Président Recep Tayyip Erdogan, le dirigeant sénégalais indique que « c’est sur la base de ce partenariat fondé sur l’amitié que les deux pays ont pu vraiment se rapprocher et mettre en place des mécanismes de coopération qui ont permis le financement et la construction d’un certain nombre de programmes, d’infrastructures au Sénégal ».

Rappelant le projet de la nouvelle ville de Diamniadio qui a été en partie financé et exécuté par des entreprises turques, Macky Sall a aussi magnifié ce partenariat, qui a permis l’édification de Dakar Arena, un terrain multifonctionnel, l’hôtel Radisson de Diamniadio, entre autres. Suffisant pour que le chef de l’Etat sénégalais insiste que le continent africain a besoin de partenaires comme la Turquie pour son développement.

Le Président sénégalais estime que le continent a « développé beaucoup de partenariats. D’une part, avec des pays anciens qui avaient une coopération avec l’Afrique, mais aussi de nouveaux partenariats. C’est le cas du partenariat avec la Chine, la Turquie, et les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud). Ce sont les nouveaux partenariats qui viennent trouver les anciens partenariats, puisque l’Afrique a besoin de tous ces partenaires ».

« L’Afrique a besoin de construire le continent. Il est très vaste. Il fait plus de 30 millions de kilomètres carrés et compte une population d’un milliard 300 millions d’êtres humains qui ont besoin de bien-être, de services sociaux de base, mais aussi d’infrastructures, du développement de rails de chemin de fer… Il faut bâtir. Et ce n’est pas l’aide du Public qui va construire le développement du continent », a indiqué le dirigeant sénégalais.

A lire : La Turquie multiplie ses actions en Afrique

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter