Macky Sall déclare la guerre aux terroristes !

Le Sénégal a accueilli la conférence internationale sur le thème de « Islam et Paix ». Cette conférence, qui a vu la participation de plusieurs savants et universitaires de différents pays, a été pour le Président sénégalais, Macky Sall, l’occasion de prôner un Islam de tolérance et de déclarer la guerre aux extrémistes religieux.

Le Sénégal a accueilli, ce mardi 28 juillet, la conférence internationale sur l’Islam et Paix. La conférence placée sous le haut patronage du Roi de Maroc Mohammed VI et du Président sénégalais, Macky Sall, a été l’occasion pour quelque 500 participants de revenir sur l’importance de rétablir l’image de l’Islam écornée par la prolifération des mouvements islamistes. « Il s’agit d’une formidable occasion de rétablir l’image de l’Islam qui est sans rapport avec celle qu’en donnent certains de ses soi-disant adeptes, ni celle que ses détracteurs s’évertuent à en donner », martèle Cheikh Mouhamad Khouraichi Ibrahim Niass, président de la section sénégalaise de la Jamhiyatou Ansaarud-Din. Selon le responsable, « grâce à cette réflexion, au dialogue entre les communautés, nous allons démontrer comment l’Islam peut contribuer à l’avènement d’une paix mondiale durable ».

Macky Sall, Président du Sénégal, s’est fait remarquer lors de cette conférence à travers des propos très virulents contre l’extrémisme. Après avoir exprimé sa joie et sa satisfaction, il a prôné un Islam tolérant. « Nous voulons un Islam de paix, de tolérance, un Islam sans aucune forme de pression », déclare le Président avant de s’attaquer de manière virulente aux terroristes et à leurs actes qu’il qualifie d’ « insensés ». « Par des actes insensés, des extrémistes de tous bords s’acharnent à prendre la religion en otage, semant la mort et la désolation partout dans le monde sous le manteau de l’Islam ».

Le Président sénégalais appelle à n’avoir aucune peur face aux terroristes : « Il ne sert à rien d’adopter une attitude de peur devant ces terroristes. Il faut les combattre et refuser tout dialogue avec eux. Ces gens véhiculent une mauvaise image de l’Islam et ne vivent que de la drogue et des rançons demandées lors des prises d’otages. Il ne faut pas que l’on ait peur des terroristes parce que la peur ne constitue pas un rempart contre la mort. Nous n’avons pas peur de mourir, mais il est important de savoir que cette violence n’est pas inhérente à l’Islam ».

Face à l’enracinement du terrorisme en Afrique, de nombreux Etats ont pris des mesures drastiques pour sécuriser leurs territoires. La recrudescence des attaques du groupe terroriste nigérian Boko Haram, notamment, contraignent les chefs d’Etat africains à ouvrir l’œil sur le fléau du terrorisme. Tous savent qu’aucun pays d’Afrique n’est à l’abri du terrorisme. D’autant que le terrorisme se nourrit de la misère et du désespoirs notamment des jeunes désœuvrés qui n’ont aucune perspective d’avenir en raison du manque d’action des gouvernements de leur pays pour améliorer leurs conditions de vie.