Lutte sénégalaise : Siteu terrasse Zarco

Choc organisé par la structure Luc Nicolaï and Co, le combat qui a opposé, ce vendredi 12 juin 2015, au stade Demba Diop de Dakar au Sénégal, Siteu de Lansar à Zarco de Grand Yoff Mbollo a donné tous les résultats escomptés. Les deux lutteurs de près de 100 kg chacun ont livré un combat de haute facture remporté par le pensionnaire de Lansar au bout de 19mn de combat.

A Dakar,

Les deux gladiateurs disputaient le drapeau de la grande chanteuse sénégalaise Coumba Gawlo Seck, présente pour la circonstance. La différence de poids était visible en faveur de Zarco de Grand Yoff Mbollo plus loti physiquement que Siteu surnommé le Phénomène de Lansar.

Combat à distance sans aucun contact

Après leur préparation mystique, le début du combat pouvait être sifflé par l’arbitre central assisté des deux juges. Il est précisément 21h07 TU lorsque l’arbitre donne le coup d’envoi après avoir sanctionné par un avertissement chacun des deux lutteurs. Balancements de bras à distance, sans aucun contact possible. Au moins deux mètres séparent les deux lutteurs au coup de sifflet, et ce, pendant plus de deux minutes. L’arbitre intervient pour interrompre le combat et intimer aux deux lutteurs de livrer le corps-à-corps.

Second coup de sifflet, rien ne change; toujours le combat à distance, sans contact physique. L’enjeu du combat était de taille. Aucun ne voulait perdre le combat capital. Trois minutes de combat, l’arbitre interrompt de nouveau la confrontation et là, il donne à chaque lutteur un autre avertissement, pour non combativité. Nouveau coup d’envoi, on remet ça. Combat à distance. Le public commence à s’impatienter et des sifflets fusaient du haut des gradins du stade Demba Diop bondés.

Cinquième minute de combat, Zarco se jette sur Siteu et tente de saisir la jambe du pensionnaire de Lansar. S’en suivit un corps-à-corps au cours duquel les coups pleuvaient de part et d’autre, et chacun cherchait la faille à exploiter.

Zarco envoyé chez le médecin

Au cours du combat, Zarco prend un violent coup qui l’envoi chez le corps médical, blessé à l’œil droit, alors que le sang coulait. 21h16 TU, le combat reprend après un nouveau coup de sifflet. Balancements de bras, chacun cherchait la stratégie à adopter sans enclencher le contact. Blessé, Zarco semble éviter la bagarre. Siteu joue la patience et fixe son adversaire qui se jette à nouveau sur la jambe du pensionnaire de Lansar, sans pouvoir le clouer au sol. En effet, Siteu parvient à contrer cette attaque et les deux lutteurs se retrouvent hors de l’aire de combat.

Nouveau coup de sifflet, balancements de bras. Aucune action menée de part et d’autre pendant trois minutes avant que Zarco ne charge encore, sauf qu’il sera repoussé par de violents coups de Siteu. Ce dernier balance en effet quelques directs du gauche d’une violence inouïe qui dissuadent la charge de son vis-à-vis. Le pensionnaire de Grand Yoff Mbollo repart à la charge et tente de clouer Siteu par la jambe; mais les deux lutteurs sortent encore de l’enceinte. Le combat pouvait encore reprendre à travers un nouveau coup de sifflet.

Nouveau corps-à-corps enclenché par Zarco qui tente de renverser Siteu qui se défend comme il peut, en déjouant toutes les clés imposées par son adversaire. Nouvelle sortie d’enceinte, avec les deux lutteurs au sol. Convaincu que son adversaire, tombé sur ses quatre appuis (les deux mains et les deux genoux simultanément au sol), est battu, Zarco refuse de reprendre le combat. Ce qui lui a valu un autre avertissement. Trois avertissements, synonyme de la perte de la moitié au moins de son reliquat détenu par la CNG de lutte.

Le récalcitrant finit par reprendre le combat. Toujours dans la logique de vouloir battre son adversaire moins expérimenté, moins loti et moins agressif que lui, Zarco sonne une nouvelle charge. Mais il sera contré de façon tactique par Siteu qui finit par le plaquer au sol. Il est exactement 21h26 TU. Siteu est déclaré vainqueur par le trio arbitral.