Lutte contre le terrorisme : l’Egypte et la Jordanie vont s’entraîner ensemble

Les forces spéciales égyptiennes et jordaniennes vont mener en Egypte des exercices conjoints pour mieux lutter contre le terrorisme qui n’épargne aucun pays dans le monde.

L’Union fait la force. Un adage dont les les forces spéciales égyptiennes et jordaniennes se sont inspirées puisqu’elles vont mener en Egypte des exercices conjoints, notamment dans le cadre de la « lutte contre le terrorisme », a annoncé ce vendredi dans un communiqué le porte-parole de l’armée égyptienne. Ces exercices doivent durer plusieurs jours et mettront l’accent sur notamment des simulations « de libération d’otages et des assauts sur des avions détournés », indique le communiqué. Des membres des forces spéciales jordaniennes sont déjà arrivés en Egypte pour commencer l’entraînement intensif.

il n’est pas anodin que ces deux pays s’entraînent ensemble puisque l’Egypte et la Jordanie font partie d’une coalition militaire d’une trentaine de pays musulmans dont la création a été annoncée cette semaine par l’Arabie saoudite pour combattre le terrorisme, notamment l’organisation de l’Etat islamique qui a démontré sa capacité à frapper partout dans le monde, y compris dans les pays occidentaux.

Il faut dire que l’Egypte fait face à une vague d’attaques terroristes depuis la chute de l’ancien président issu de la confrérie des Frères musulmans Mohamed Morsi, destitué en juillet 2013 par le chef d’Etat actuel Abdel Fattah al-Sissi. Les groupes terroristes qui mènent ces attentats affirment agir en représailles à la chute de Mohamed Morsi.

Ces attaques visent souvent les forces de l’ordre notamment dans la péninsule du Sinaï, devenue le bastion de la branche égyptienne de l’organisation armée de l’Etat islamique, qui contrôle des pans entiers en Syrie et Irak. Le groupe armé a même étendu ses tentacules en Libye, où il est présent notamment à Syrte. Une situation qui commence à préoccuper à l’international, où l’on craint que le sol libyen devienne son nouveau sanctuaire.