Lutte contre le Sida au Cameroun

Le bilan de la semaine de lutte contre le Sida reste alarmant. Malgré quelques avancées notables, 570 000 personnes vivent avec l’épidémie du Vih/Sida au Cameroun parmi lesquelles 60% de femmes. Toutes les régions sont touchée et seul l’extrême-nord est relativement épargné avec 1% de cas.

Le bilan de la semaine de lutte contre le Sida au Cameroun dresse un constat dramatique. Si la prise en charge et la prévention se sont améliorées ces deux dernières années, l’indisponibilité des antirétroviraux ces derniers temps a beaucoup inquiété les 570 000 personnes, dont 60% des femmes, vivant avec le virus du Sida.

Le thème de la lutte contre len Sida cette année au Cameroun est : « Femmes et enfants sans Vih ». L’objectif, selon les responsables du ministère de la Santé publique, est de renforcer la protection de la femme. Il s’agit du socle de la famille, celle qui donne la vie…

Si des efforts sont effectués de façon générale, le bilan du Vih-Sida reste cependant alarmant. En ce moment, plus de 100 000 personnes sont sous traitement. On a noté cette année 33 000 décès et 50 000 nouvelles infections. Ces nouveaux cas touchent surtout les jeunes filles âgées de 15 à 24 ans.

Sur 900 000 naissances, 5 300 enfants ont été infectés. En fin de compte, même si beaucoup de choses ont été faites, il reste un grand travail à mener pour arriver à « 0 nouvelle infection du VIH/Sida et à 0 discrimination ». Pour André Mama Fouda, ministre de la Santé publique, les axes prioritaires pour la lutte contre cette pandémie seront encore la prévention et la prise en charge. Ils seront surtout mis à profit des femmes et des enfants. En effet, « la gente féminine est vulnérable de part les habitudes socioculturelles. Sa constitution génitale faisant d’elle la plus exposée au virus », a déclaré André Mama Fouda.