Lutte contre la corruption au Maroc : des caméras installées dans les tribunaux

Au Maroc, des caméras de surveillance seront bientôt installées dans les tribunaux, dans le but de lutter contre la corruption.

Au Maroc, des caméras de surveillance seront bientôt installées dans les tribunaux marocains. selon le site marocain Bladi.net, c’est l’objet d’un appel d’offres que va bientôt lancer le ministère de la Justice.

E le site ajoute que outre la corruption, le département de Mustapha Ramid espère également une justice plus proche des citoyens. Le journal Akhbar Al Yaoum précise que tout le monde sera concerné. Et dans les plans des autorités marocaines, des caméras de surveillance seront installées dans tous les tribunaux du royaume, dans les halls et même dans les salles d’audiences. mieux, il en sera de même dans les bureaux des magistrats et certains fonctionnaires.

Le journal insiste que l’installation de ces caméras a également d’autres vertus. Elles serviront à renforcer la sécurité des citoyens et des magistrats, notamment en ces périodes de menace terroriste. Ces caméras permettront surtout la possibilité d’archiver toutes les audiences.

Sauf que filmer le public doit rester sous le contrôle de la loi, en respectant les règles édictées par la Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère Personnel (CNDP) qui oblige à un strict respect de la vie privée, nécessitant le consentement préalable de la personne filmée et la durée de conservation des données.

Mustapha Ramid est un défenseur des caméras de surveillance. L’année dernière il avait annoncé un projet de loi imposant de filmer toutes les gardes à vue. Depuis aucun texte concernant cette proposition n’a été présenté au parlement.