Londres offre 9 millions de livres au Zimbabwe

Malgré la situation politique difficile entre les deux pays, la Grande-Bretagne a annoncé, samedi, son intention de faire un don de 9 millions de livres au Zimbabwe, au titre de l’aide alimentaire et pour les millions de personnes menacées de famine dans le pays.

Dans un communiqué, le département britannique de la coopération affirme que ces crédits seront gérés par le Programme alimentaire mondial, l’organisme des Nations Unies chargé de l’aide alimentaire.

On estime que quatre millions de personnes sont confrontées à un déficit alimentaire au Zimbabwe, une situation qui résulte de la pluviométrie excessive et de l’absence d’intrants agricoles, comme les engrais.

Par ailleurs, l’instabilité politique qui dure depuis longtemps dans le pays a également eu des effets défavorables sur la production agricole.

“Les problèmes politiques que connaît actuellement le Zimbabwe ne devraient pas nous amener à relâcher notre vigilance en ce qui concerne la catastrophe humanitaire en cours. D’ici la fin de l’année 2008, jusqu’à cinq millions d’hommes, de femmes et d’enfants pourraient être confrontés à une famine et une malnutrition aigues”, a déclaré le Secrétaire d’Etat britannique chargé du Développement international, Doughlas Alexander, dans le communiqué.

Il a ensuite précisé que cette aide alimentaire, qui sera financée par le Royaume-Uni, est destinée aux groupes vulnérables du Zimbabwe, en particulier dans les zones rurales.

D’autre part, le Département britannique de la Coopération internationale a annoncé qu’il va consacrer cette année 44 millions de livres supplémentaires à l’aide alimentaire et autres formes d’assistance pour le Zimbabwe, notamment le traitement du VIH et du SIDA.

On rappelle que les relations entre les deux pays sont glaciales depuis quelques années suite à la réforme agraire mise en oeuvre par le régime Mugabe et les violations des droits humains dont il se rendrait coupable dans le pays.