Loin du coeur, proche par le Net

Unitefriends.com est un site anglophone dont l’objectif est de faire le pont entre les membres des diasporas d’Afrique australe et leurs proches qui souhaitent entrer en contact avec eux. La part belle est faite au Zimbabwe, pays d’origine du créateur, Quentin Tannock, qui a trouvé grâce au Net le moyen de tromper sa solitude d’exilé.

Le site Unitefriends n’est plus fonctionnel à partir de 2007

Unitefriends.com est le cyber pont entre les membres des diasporas d’Afrique australe et leurs proches. Vous recherchez un ami, un proche originaire de l’Afrique du Sud, du Zimbabwe, du Botswana, de la Zambie, de l’Angola, du Mozambique ou encore du Malawi, vous êtes tombé sur le bon site. A l’aide du nom ou du surnom de la personne, vous pouvez espérer le retrouver grâce à l’espace privatif que vous offre Unitefriends.com.

Ce site anglophone est né de la solitude de Quentin Tannock, un Zimbabwéen diplômé en droit qui prépare un masters à l’Université de Cambridge (Angleterre). Les TIC l’aideront à trouver une solution à son problème : il crée avec un ami Unitefriends.com. Une initiative intéressante quand on considère que beaucoup de Zimbabwéens quittent leur pays pour des raisons sociales et politiques. Ils seraient plus de cinq millions dispersés en Afrique du Sud, aux Etats-Unis, en Australie ou encore en Nouvelle-Zélande.

Un espace très privatif

Bien qu’ouvert à tous, Unitefriends.com reste un espace protégé et confidentiel. A partir de différentes informations collectées sur les personnes qui s’inscrivent en ligne, le site dispose d’une base de données qui fourmille de détails relativement personnels. Unitefriends.com se targue d’ailleurs de posséder le moteur de recherche le plus simple de la Toile. L’originalité du site réside en effet dans le fait que les gens qui s’y inscrivent le font pour être retrouvés. D’où l’importance du moindre détail. Cependant, il faut également s’inscrire pour trouver.

Lorsqu’ils sont contactés, les abonnés sont prévenus par le biais du site qui constitue une interface, une sorte d’écran protecteur. La discrétion est ici un argument de taille, surtout pour les exilés zimbabwéens qui le sont souvent pour des raisons politiques. Le principal intérêt de Unitefriends.com réside dans sa vocation. Epuré et discret, il se veut rassurant et propose un abonnement payant sur la base annuelle de cinq dollars américains. Un abonnement que les internautes peuvent même s’offrir entre eux.