Lilian Jegou remporte la tropicale cycliste Amissa Bongo

Lilian Jegou, le lauréat de la course

Lilian Jegou est le troisième français à remporter la tropicale cycliste Amissa Bongo, dont la dernière édition s’est achevée dimanche à Libreville. Le lauréat a estimé que « les cyclistes africains peuvent faire mieux ». Un avis que partage le meilleur gabonais de cette course, qui a appelé les autorités gabonaises à débloquer plus de moyens pour promouvoir le cyclisme.

Le français Lilian Jegou de la Française des jeux a remporté dimanche la troisième édition de la tropicale cycliste Amissa Bongo qui s’est tenue au Gabon pendant 5 jours et a rassemblée plusieurs cyclistes africains et européens, a constaté le correspondant local d’Afrik.com.

La tropicale cycliste Amissa Bongo s’est déroulée en cinq étapes, dont celle de Libreville a constituée l’ultime épreuve. A cause d’une forte pluie qui s’est abattue sur la capitale gabonaise dimanche, les organisateurs ont modifié le circuit de la dernière épreuve et c’est un autre français, Jean Luc Delpech, qui a remporté cette épreuve au bout d’un critérium de 49,2 km parcouru en 12 tours sous les acclamations d’un public en liesse.

Lilian Jegou, le vainqueur de cette troisième édition, a reçu sous une pluie d’applaudissements le prix du président de la république gabonaise, Bongo Ondimba. Il n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction pour la ferveur et l’hospitalité du peuple et a dit dédier son trophée à ses coéquipiers qui ont fait montre de beaucoup de solidarité.

« Les cyclistes africains peuvent faire mieux », a-t-il ajouté mais la plupart souffrent du manque de compétition. Il y a aussi l’absence d’organisation et le manque d’une politique réelle qui caractérisent les fédérations de cyclisme dans certains pays africains.

Depuis que cette compétition est organisée au Gabon, aucun africain n’est sorti vainqueur de l’épreuve. Le meilleur gabonais de cette troisième édition, Fréderic Obiang, a reçu des mains du ministre des Sports, René Ndémezo, un chèque, un trophée et un vélo. Il n’y est par ailleurs pas allé du dos de la cuillère en demandant aux autorités de son pays de soutenir davantage le cyclisme et les cyclistes afin d’espérer voir un jour le maillot vert-jaune-bleu du Gabon au plus niveau de cette discipline sportive.

Le prix du meilleur africain de cette compétition a été décerné au marocain Adil Jelloul. L’équipe française a été sacrée meilleure équipe de cette tropicale cycliste. Rappelons que Lilian Jegou est le troisième français à avoir remporté cette compétition et succède à son compatriote Frédéric Guesdon.

Photos : Pierre Eric Mbog Batassi