Libye : une enquête ouverte après la diffusion d’une vidéo de Saadi Kadhafi torturé

Le gouvernement de Tripoli en Libye a décidé, ce mardi, d’ouvrir une enquête après la diffusion d’une vidéo dans laquelle apparaitrait Saadi Kadhafi en pleine séance de torture, durant un interrogatoire.

En Libye, une vidéo montrant vraisemblablement le fils de Mouammar Kadhafi se faire torturer en plein interrogatoire met le feu aux poudres. Le gouvernement de Tripoli a décidé d’ouvrir une enquête, ce mardi 4 août 2015, après la diffusion de cette vidéo, même si l’identité de l’individu torturé reste à confirmer. Cette vidéo a été diffusée par plusieurs médias libyens, ce dimanche, mais le gouvernement de Tripoli ignore quand elle a été tournée.

Dans cette vidéo apparaît un homme ressemblant à Saadi Khadafi, vêtu d’un survêtement vert. Assis sur une chaise, le visage découvert, l’homme est interrogé par plusieurs individus, puis on peut entendre des cris provenant d’une pièce voisine. L’homme dont les yeux ont été bandés est ensuite frappé par plusieurs personnes. Selon l’avocate de Saadi Kadhafi, il n’y a aucun doute, il s’agit bien de son client sur la vidéo. Saadi Kadhafi est détenu à la prison de Tripoli. « C’est un crime international de torture de par les violences psychologiques et physiques qui lui sont infligées », martèle-t-elle.

Cet interrogatoire a été dénoncé par l’organisation Human Rights Watch qui estime que le lieu en question n’est autre que la prison al Hadba. L’ONG s’inquiète des conditions de détention et des méthodes d’interrogatoire qui y sont employées. Le procureur de Tripoli cherche désormais à identifier les commanditaires de cet acte de tortures.

La diffusion de cette vidéo intervient une semaine après la condamnation à mort d’un autre fils de Mouammar Kadhafi, Seif al-Islam pour « ses crimes perpétrés durant la révolte de 2011 ». Saadi Kadhafi avait fui la Libye durant la révolte, en 2011, pour le Niger avant d’être extradé en 2014. Il est détenu en prison dans l’attente de son procès pour le meurtre d’un joueur de football.

Lire aussi :

 Libye : Seif al-Islam Kadhafi et 8 de ses proches condamnés à mort