Libye : rencontre entre djihadistes du Maghreb et AQMI, menaces en Tunisie !

Une rencontre au sommet pour planifier l’action terroriste aurait eu lieu tout récemment en Libye. Des groupes djihadistes libyen, marocain, égyptien et tunisien auraient rencontré des représentants d’al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI). Il aurait été convenu que les djihadistes tunisiens auraient été autorisés à rentrer combattre chez eux.

C’est une conférence entre les plus grands groupes terroristes d’Afrique du Nord, qui aurait duré trois jours et se serait tenue dans l’une des places fortes de l’organisation salafiste libyenne, Ansar Asharia. L’information donnée ce dimanche par le journal allemand Welt am Sonntag, a été reprise par Sud Ouest.

Le site allemand précise que des groupes djihadistes libyen, marocain, égyptien et tunisien ont rencontré des représentants d’al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) et du front al-Nosra syrien, en septembre à Benghazi, en Libye. Il poursuit en indiquant que parmi les principaux intervenants, figurait Abou Iyadh le responsable de l’organisation tunisienne Ansar Asharia, recherché notamment pour l’attaque contre l’ambassade américaine à Tunis en septembre 2012.

D’après le journal allemand, Abou Iyadh aurait demandé lors de la réunion à ce que soient envoyés plus de Tunisiens en Syrie, car il avait un besoin urgent de combattants auprès de lui. « Cette demande du dirigeant du groupe tunisien aurait mal été accueillie par les représentants du front al-Nosra, pour qui l’afflux de combattants étrangers qui sont envoyés en Syrie par milliers en provenance de la Libye depuis plus d’un an, est capital », écrit Welt am Sonntag.

Un compromis aurait toutefois été trouvé et les djihadistes tunisiens auraient été autorisés à rentrer combattre chez eux, annonce le journal.