Libye : Ouverture de l’enquête sur l’Amesys

Drapeau de la Libye
Drapeau de la Libye

La cour d’assise de Paris vient d’ordonner la poursuite de l’enquête pour complicité de torture en Libye visant la société Amenys, rapporte l’AFP.

En effet, le filiale du groupe informatique français Bull, est accusé par la Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH) et la Ligue des Droits de l’Homme de complicité de torture en vendant au régime de l’ex-dirigeant Mouammar Kadhafi du matériel de surveillance de sa population. Cinq victimes libyennes se sont constituées parties civiles le 10 janvier dans cette instruction à la suite de la FIDH en Libye, en décembre.